Que penser de la revalorisation des enseignants ?


grenelle_ lapin 3

1/ La prime « d’attractivité » 

Elle concerne les enseignants en « début de carrière » – y compris les maîtres délégués – jusqu’à 15 années de service. Ils pourront obtenir un peu moins de 100 euros nets par mois, pour ceux ayant atteint l’échelon 2. La prime sera ensuite dégressive.

Cette prime ne concerne donc qu’1/3 des enseignants alors qu’une hausse du point d’indice, gelé depuis 10 ans, aurait concerné tout le monde.

2/ La « prime » d’équipement informatique

Elle concerne tous les enseignants sauf les documentalistes. Une prime d’un peu moins de 150 euros nets sera versée chaque année en janvier. Autrement dit, en économisant 7 ou 8 ans, un enseignant pourra s’acheter un ordinateur dont il a besoin tous les jours et que son employeur devrait lui fournir gratuitement. S’agit-il d’une « revalorisation » ?

Le SPEP-CFDT soutient que les enseignants documentalistes devraient également toucher cette « prime ».

3/ Davantage de promotions 

1700 promotions à la hors-classe sont annoncées pour les enseignants du public et du privé ce qui représenterait environ 260 promotions de plus pour le privé. 

Cela suffira-t-il pour permettre à tout enseignant de bénéficier réellement de deux grades au moins dans sa carrière ? L’accès à la hors-classe ne devrait pas avoir lieu la veille de la retraite.

Laisser un commentaire