Archives du mot-clé PPCR

PARCOURS PROFESSIONNELS, CARRIERES ET REMUNERATIONS (PPCR)


La revalorisation salariale liée au PPCR se traduit par une augmentation indiciaire de janvier à mars 2017 pour tous les titulaires.

Accès aux nouvelles grilles et réponse à vos questions.

En parallèle, le point d’indice Fonction publique est réévalué de 0,6 % en février.

Il faudra donc attendre le bulletin de mars pour mesurer complètement le gain de salaire.

Ce gain a été en partie réduit dès janvier par une augmentation de 0,10 % des prélèvements notamment sur les cotisations retraites : difficile donc de s’y retrouver quand on regarde le salaire net !

Celui-ci devrait augmenter entre 15 et 50 € selon les corps et les échelons : un peu plus de 30 € pour un certifié (ou équivalent, PE, PEPS, PLP) au 9ème échelon.

Cette revalorisation ne compense pas les 7 années de gel du point d’indice, mais elle montre qu’il est effectivement possible de mieux rémunérer les enseignants.

La création de la classe exceptionnelle va bénéficier majoritairement aux chefs d’établissements du 1er degré et aux enseignants du supérieur (BTS et prépas) et non aux enseignants investis près de publics difficiles : c’est une transposition au privé décevante pour la  Fep-CFDT.Ifep

REVALORISATION DU PARCOURS PROFESSIONNEL DES ENSEIGNANTS


Une revalorisation importante des carrières des enseignants vient d’être mise en place par le Gouvernement. Elle s’étalera de 2017 à 2020. L’ensemble de ces mesures est estimé à cinq milliards d’euros par la Cour des comptes.

Concernant le salaire
Le point d’indice est revalorisé en juillet 2016 (+0,6%) et en février 2017 (+0,6%).
Une augmentation des grilles indiciaires s’opère en janvier 2017 et en janvier 2019. Consultez vos grilles de salaire sur l’application Ifep PPCR.
Concernant la carrière
L’entrée dans la carrière se fait à un indice plus élevé : pour les professeurs certifiés (PC*), indice 390 (450 pour les professeurs agrégés) au lieu de 349 (379 pour les PA) pour le 1er échelon de la classe normale.
L’avancement est plus rapide en début de carrière : pour les PC, 11,5 ans pour atteindre l’indice 492 au lieu de 13,5 ans au choix pour atteindre l’indice 495.
Un avancement transparent, régulier et susceptible d’accélération
Les trois rythmes d’avancement en classe normale (petit choix, choix et ancienneté) sont remplacés par un rythme unique, fixe et connu.
Des accélérations de carrière sont possibles, à la suite de rendez-vous de carrière : gain d’une année  au 6ème et/ou au 8ème échelon en classe normale ; autour de 20 ans de carrière : possibilité d’accéder à la hors classe à un rythme qui reconnaît le parcours et l’engagement professionnel.
Une fin de carrière à des indices plus élevés
Pour les PC en classe normale, l’échelon 11 passe de l’indice 658 à 673 ; en hors classe, l’échelon 7 passe de l’indice 783 à 821.
Une classe exceptionnelle est créée qui se termine à l’indice 972 pour les PC (793 pour les PC HC aujourd’hui) et à l’indice 1067 pour les PA (963 pour les PA HC aujourd’hui).

 

POR TOUT SAVOIR, CONSULTEZ VOTRE GUIDE EN TELECHARGEMENT GRATUITEMENT L’APPLICATION IFEP.

 

ENSEIGNANTS : VOTRE NOUVELLE GRILLE D’EVALUATION


Le 14 octobre dernier, les organisations syndicales du privé ont été conviées au ministère pour prendre connaissance des dernières évolutions du projet de grille d’évaluation des enseignants.

Pour rappel, à compter de septembre 2017, les enseignants seront dorénavant évalués en fonction de 11 critères (cf. zoom sur les rendez-vous de carrière). Le ministère a tenu compte d’un certain nombre de remarques que les syndicats enseignants avaient formulé au mois de septembre.

L’intitulé de certains critères a été modifié et clarifié. De nouveaux critères sont apparus en complément des critères déjà proposés dans la première version de la grille d’évaluation. D’autres ont fusionné.

La répartition des critères à évaluer entre d’une part les inspecteurs et d’autre part les chefs d’établissement a été modifiée. Ces aménagements permettent de recentrer l’expertise du chef d’établissement sur trois critères qu’il est mieux à même d’apprécier :

  • Coopérer au sein d’une équipe.
  • Contribuer à l’action de la communauté éducative et coopérer avec les parents d’élèves et les partenaires de l’école/l’établissement.
  • Installer et maintenir un climat propice aux apprentissages.

Le rôle de l’inspecteur maintenu

L’inspecteur évaluera seul la maîtrise des savoirs disciplinaires et leur didactique. Il jugera de l’utilisation d’un « langage clair et adapté » par l’enseignant pendant la séquence observée. L’inspecteur jugera de la capacité des enseignants à prendre en compte la diversité des élèves. L’inspecteur jugera également l’évaluation par l’enseignant des progrès et les acquisitions des élèves.

Enfin, trois critères seront évalués de concert par le chef d’établissement et l’inspecteur :

  • Agir en éducateur responsable et selon des principes éthiques.
  • Accompagner les élèves dans leur parcours de formation.
  • S’engager dans une démarche de développement professionnel.

La nouvelle maquette de grille d’évaluation des enseignants conserve donc le principe d’un double regard de l’inspecteur et du chef d’établissement sur le travail des enseignants. La Fep était attachée à ce double regard qui ne laisse pas l’évaluation des enseignants entre les seules mains des chefs d’établissement. Elle avait milité pour ce que soit conservée l’équilibre actuel (60/40) entre inspecteurs et chefs d’établissement.

Zoom sur les « rendez-vous de carrière » 

 À partir de 2017, le PPCR s’appliquera aux personnels de l’Éducation nationale. Un enseignant déroulant une carrière complète bénéficiera de quatre rendez-vous de carrière. Ceux-ci permettront de reconnaître sa valeur professionnelle et de déterminer :

– pour le premier, l’avancement accéléré du 6ème au 7éme échelon ;

– pour le second, l’avancement accéléré du 8ème au 9ème échelon ;

– pour le troisième, le moment de l’accès à la hors-classe ;

– pour le quatrième, l’accès à la classe exceptionnelle.

 

LA PLUS PRECIEUSE DES APPLICATIONS A TELECHARGER


 

 

 

 

 

… OFFERTE A TOUS LES PERSONNELS DE L’ENSEIGNEMENT PRIVE

A Télécharger et consulter sans modération !

ifep-1

Une véritable bibliothèque d’informations mise à jour régulièrement :

A ce jour :

– Le guide de rentrée 2016-2017 contenant toutes les grilles de salaire, démarches à entreprendre , retraite, évolution de carrière, congés et autorisation d’absence, statuts…

– Le guide du nouveau Parcours professionnel, Carrières et Rémunérations (PPCR) qui propose une présentation du dispositif. Une refonte à venir présentera sous peu les nouvelles dispositions.

– Le guide des élections des Trés Petites Entreprises (TPE) qui expose l’importance pour nos petits établissements d’avoir des représentations.

 

 

 

qr_code_google_20150709                                       qr_code_apple_20150709

UNE NOUVELLE GRILLE POUR EVALUER LES ENSEIGNANTS


Une nouvelle grille d’évaluation des enseignants a été présentée au mois de septembre dernier aux organisations syndicales. Elle doit entrer en vigueur à la rentrée 2017. Cette nouvelle façon d’évaluer les enseignants découle du Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations (PPCR) qui concernent l’ensemble de la Fonction Publique.
La nouvelle grille comprend onze critères d’évaluation qui seront appréciés par l’inspecteur (5), le directeur (3), les trois derniers le seront en commun. L’évaluation se fera sur quatre niveaux de maîtrise : À consolider, bon, très bon et excellent.

Parmi tous ces critères, citons : « la maîtrise des savoirs disciplinaires et leur didactique », « coopérer au sein d’une équipe » ou « coopérer avec les parents d’élèves », d’autres encore « organiser et assurer un mode de fonctionnement du groupe favorisant l’apprentissage et la socialisation des élèves » sont issus du référentiel des compétences de l’enseignant (2013).

En complément de l’évaluation de ces onze critères, une appréciation générale sera donnée : elle comprendra une appréciation écrite de l’inspecteur, une appréciation écrite du chef d’établissement.

 

Le point de vue du syndicat

Cette nouvelle grille est liée à la revalorisation des carrières des enseignants pour laquelle la Fep s’est battue afin d’obtenir des avancées. Néanmoins, le fait que le chef d’établissement évalue seul certains critères rend toujours possible une certaine forme d’arbitraire. L’équilibre actuel (60% inspection, 40 % direction) est maintenu : c’était une demande Fep.

À noter enfin que ces modalités d’évaluation seront à adapter aux professeurs documentalistes.

 

 

 

 

 

 

 

PARCOURS PROFESSIONNELS, CARRIERES ET REMUNERATIONS


Pendant dix-huit mois ces négociations ont été menées conjointement par le ministère de la Fonction publique et neuf organisations syndicales représentatives. Elles ont abouti mi-juillet 2015 à un projet d’accord soumis à signature.

La CFDT, l’Unsa, la FSU, la CFTC, la CGC, la FAFPT ont signé l’accord tandis que la CGT, FO et Solidaires s’y sont opposés. A 49% contre 51%, l’accord n’a pas été validé.

Le Premier ministre a cependant décidé de le mettre en place.

La CFDT est favorable à la modernisation des parcours professionnels qui va dans le sens de l’intérêt des personnels étant donné qu’il prévoit enfin une revalorisation des carrières et rémunérations.


 

En quoi consiste le PPCR ? 

Les maîtres du privé ne sont pas concernés par toutes les mesures prévues (celles qui ne concernent que les fonctionnaires) mais bénéficieront de celles relatives à la carrière et à la rémunération :

 

  • Un rééquilibrage progressif au profit de la rémunération indiciaire

Concrètement, entre 2017 et 2018, un enseignant verra son indice augmenter de 9 points au titre du transfert prime-points et parallèlement une somme équivalente à 7 points d’indice sera déduite de son salaire. Le transfert prime-points sera matérialisé sur la feuille de paye par une ligne dédiée. La CFDT a obtenu que chaque agent bénéficie de points d’indice supplémentaires pour compenser l’augmentation des cotisations sociales dues par les fonctionnaires du fait de ce transfert.

Les enseignants des établissements privés bénéficieront également de ces points d’indice supplémentaires même si pour eux les cotisations sur l’indiciaire et sur les primes sont les mêmes.

  • Des revalorisations salariales à compter du 1er janvier 2017

À l’issue du processus de revalorisation, qui s’étalera jusqu’en 2019, les gains indiciaires par échelon, intégrant les transferts de prime, seront de 9 à 41 points selon les échelons.

  • Un rendez-vous salarial annuel

Un rendez-vous sur le point d’indice fonction publique sera désormais programmé chaque année.

  • Des carrières plus intéressantes

Les déroulements de carrière seront harmonisés. Chaque agent devra pouvoir dérouler sa carrière sur au moins deux grades (ou classes pour les enseignants). C’est un progrès pour des agents qui aujourd’hui ne bénéficient d’aucune promotion de grade. L’harmonisation des durées de carrière implique la mise en œuvre de l’avancement d’échelon au même rythme pour tous. Les modalités d’appréciation de la valeur professionnelle seront réformées pour être simplifiées et harmonisées.

Il y aura donc trois classes : La classe normale et la hors classe accessibles à tous et une classe exceptionnelle. Il sera possible d’accéder à cette dernière au titre de son parcours professionnel ou au fait de travailler (ou d’avoir travaillé) sur des fonctions particulières pendant au moins 8 années (en continu ou discontinu). Ces fonctions ont été établies sur la base des fonctions particulières reconnues dans l’enseignement public. La correspondance n’existe pas forcément pour le privé sous contrat. La classe exceptionnelle risque donc de concerner très peu d’enseignants du privé sous contrat. Ceci est inacceptable ! La Fep-CFDT travaille actuellement sur ce dossier avec le ministère qui demande d’être inventif mais qui a bien du mal à « sortir » des schémas de l’enseignement public !