Archives pour la catégorie SPEP

MOBILISATION DU 5 DECEMBRE 2019


Le SPEP CFDT refuse les modalités actuelles de la réforme des retraites !

 

Mobilisons-nous le 5 Décembre prochain !


Rendez-vous :  83 boulevard Magenta, à l’angle de la Gare de l’Est 

 

 

    Le syndicat parisien de l’enseignement privé CFDT se mobilise pour dire non à une réforme sur les retraites qui, en l’état, aura un impact considérable sur les agents publics des établissements privés sous-contrat.

Avec le modèle que propose le gouvernement, il faudra atteindre 64 ans, voire 67 ans pour partir avec une pension décente. C’est le résultat de la vision purement comptable de Bercy.

Une véritable régression sociale qui vient s’ajouter à la dégradation constante de notre statut : gel du point d’indice, baisse du nombre de places aux concours, précarisation de l’emploi, désorganisation du travail au nom de réformes aux seuls objectifs gestionnaires, explosion des tâches administratives, dégradation de la santé des agents, etc.

   Conscients que la faiblesse des rémunérations ne permet plus à nombre d’agents parisiens de faire grève, nous appelons tous ceux qui le pourront à se mobiliser par tous les moyens afin d’enclencher une profonde prise de conscience politique sur la dégradation de nos conditions de travail. 

    Le système de retraite que le SPEP CFDT réclame 

  1. Un système universel et plus juste pour une solidarité universelleoù tous les actifs, du public comme du privé sont solidaires, et qui ne pénalise plus les femmes, les poly pensionnés, les personnes précaires et les bas salaires.
    Pour 93 % des répondants à l’enquête Parlons retraites le système de retraites idéal implique des règles communes.
  2. Un système qui compense les 10 formes de pénibilité du travail reconnue.
    La pénibilité réduit l’espérance de vie, les travailleurs exposés doivent donc pouvoir partir plus tôt à la retraite et avoir droit à des mesures de prévention.
    67 % des répondants à l’enquête Parlons retraites estiment que le système actuel ne tient pas assez compte de la pénibilité.
  3. Un droit à une retraite progressive pour améliorer les fins de carrière.
    On ne travaille pas à 60 ans comme à 30 ans. Les travailleurs doivent avoir plus de liberté dans le choix de l’âge et des modalités de leur départ à la retraite.
    62 % des répondants à l’enquête Parlons retraites aimeraient bénéficier d’un aménagement du temps de travail avant la retraite.
  4. Un minimum de pension égal à 100% du Smic pour une carrière complète
    Le droit à la retraite doit être le droit à une retraite décente.
    85 % des répondants estiment que le minimum de pension pour une carrière complète devrait être fixé à au moins 100 % du SMIC.
  5. Une garantie à 100% des droits acquis avant 2025.
    La réforme ne doit pas modifier les droits passés, seuls les droits acquis après 2025 peuvent être modifiés. C’est une condition indispensable pour sécuriser les personnes dans la transition d’un système à l’autre.
  6. Des compensations salariales
    Pour que la réforme permette de contrebalancer pour certaines professions l’abandon de la règle des six mois. Ces compensations doivent se concrétiser en même temps que la réforme des retraites.
  7. Le maintien du droit à partir à la retraite à 62 ans et du dispositif des carrières longues.
    Ce dispositif des carrières longues permet à ceux ayant commencé à travailler très jeunes de partir plus tôt à la retraite.
    94 % des répondants pensent qu’il est normal que ceux qui ont commencé à travailler jeunes puissent partir plus tôt à la retraite.

 

VOUS ETES ADHERENT DE MOINS DE 36 ANS ?


image002

Vous souhaitez découvrir les arcanes de votre syndicat ?

Venez passer trois jours à le découvrir ! Le Rassemblement de Jeunes Adhérents (RJA) édition 2018 aura lieu les 4, 5 et 6 avril 2018 dans l’immeuble des fédérations à Paris. Il est ouvert à tout adhérent de moins de 36 ans désireux de découvrir la fédération, d’enrichir sa culture syndicale et d’approfondir son engagement.

Les frais de transport et d’hébergement sont pris en charge par la fédération.

Alors, n’hésitez plus, parlez-en autour de vous, inscrivez-vous auprès de votre syndicat et suivez-nous sur Twitter et sur Facebook grâce au hashtag #RJA2018 !

Les inscriptions se font par le syndicat, elles doivent être réalisées avant le 28 février 2017, les participants devant demander un congé de formation un mois à l’avance à leur établissement.

APPEL A LA MANIFESTATION MARDI 12 SEPTEMBRE 14H BASTILLE


Les ordonnances sur le renforcement du dialogue social ont été rendues publiques. Le syndicat parisien les considère comme nocives. Après avoir attendu la publication de ces textes et les derniers arbitrages, nous constatons :

· la modification des règles du licenciement, et la limitation de l’indemnisation des licenciements abusifs,

· la volonté d’abaisser les délais de recours

· la réduction de la représentation du personnel et particulièrement la volonté de supprimer le CHSCT créé par les Loi Auroux.

· la volonté d’affaiblir le rôle des syndicats
• ainsi que celle d’affaiblir les mesures en faveur de l’égalité Hommes/Femmes.

Le Syndicat parisien s’associe à la manifestation du 12 septembre aux côtés de la Fédération Métallurgie CFDT.

Nous vous donnons rendez-vous à 14h
à l’angle de la Place de la Bastille et du Boulevard Beaumarchais

Venez nombreux pour faire connaître votre opposition.

COMMUNIQUÉ FEP – ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE : LE CARACTÈRE PROPRE LAVE TOUJOURS PLUS BLANC


En Alsace, le rectorat confirme qu’une journée pédagogique peut être consacrée au seul «projet diocésain», en y rendant obligatoire la présence des enseignants car « en postulant dans un établissement d’un réseau privé disposant d’un « caractère propre », (il) adhère à cette particularité et aux éventuelles contraintes qui s’imposent dès lors à lui dans le cadre du caractère propre. » Or, la seule «eNSEI» liée au caractère propre qui s’impose aux enseignants du privé sous contrat est celle de le respecter. Ils ne sont en aucun cas tenus d’y adhérer ou d’y participer : cela relève de la liberté de conscience de chacun, rappelée dans l’article L 442-5 du Code de l’Education. En Rhône-Alpes, un chef d’établissement donne une consigne pour le moins étonnante à ses enseignants : «les IPR, bien qu’ils soient inspecteurs pédagogiques, sont en panne d’idées surtout en ce qui concerne l’AP et les EPI. (ils) essayent de récupérer un maximum d’idées et de documents… l’an prochain, ils pourront présenter ces initiatives comme étant les leurs …. Lancer une réforme qu’on ne maîtrise pas, prendre les idées chez les autres parce qu’on en n’a pas et revendiquer ensuite ces initiatives est une méthode que j’apprécie guère. Je vous invite donc, si vous les rencontrez, à rester relativement évasifs sur ce que vous faîtes et à donner un minimum de documents.» D’un côté, les représentants de l’Etat bafouent l’esprit de la loi Debré et le code de l’éducation, de l’autre, un chef d’établissement bafoue les représentants de l’Etat … Pour les premiers, un recadrage clair doit être apporté rapidement par le ministère. Pour les seconds, au moment où doit se mettre en place une nouvelle évaluation des enseignants, réalisée pour une part, en  commun  entre inspecteur et directeur, la Fep manifeste sa plus vive inquiétude devant des comportements qui méritent des réponses fermes de la part de l’Enseignement Catholique et un rappel à l’ordre de l’Etat qui délègue aux directeurs une mission de service public. On ne peut en permanence réclamer toujours plus d’autonomie et de liberté au nom du caractère propre, en jetant aux oubliettes la mission de service public confiée et le respect de la liberté de conscience, second pilier de la loi Debré.

Fep-CFDT le 9 Février 2017

 

TOUT SAVOIR SUR LA RETRAITE !


UNE OCCASION EXCEPTIONNELLE

Réunion d’information sur les retraites pur les enseignants et personnels des établissements privés.

Mercredi 1er février 2017 de 17h à 20h

À l’URI CFDT

78, rue de Crimée

75019 Paris

Métro Botzaris

Vous allez bientôt partir à la retraite

¨ Quelles sont les démarches à enclencher ?

¨ Qui prévenir ? Quand s’y prendre ?

¨ Quand pouvez-vous partir ?

¨ Quel sera le montant de votre future pension de retraite ?

¨ Quelles sont les nouvelles dispositions législatives ?

Pour répondre à ces questions et à bien d’autres… Venez nombreux à cette rencontre conviviale  !

Affichette réunion retraite 2016

Une réunion organisée par le SPEP CFDT.

 

 

AVIS AUX ADHERENTS !


A partir du mois de janvier 2017, si vous avez opté pour le prélèvement automatique, vos prélèvements seront mensuels (le 5 du mois).

Si vous n’avez pas encore opté pour ce mode de paiement, vous pouvez le faire à tout moment en nous contactant.

Le prélèvement automatique mensuel est la meilleure façon de ne plus se préoccuper des paiements trimestriels.

Etre adhérent au SPEP CFDT vous permet d’être tenu informé régulièrement des nouveaux accords concernant votre profession en ayant un contact direct avec des personnes compétentes et impliquées, prêtes à vous accompagner dans toutes vos démarches.

CALENDRIER COMMISSIONS CONSULTATIVES MIXTES (CCM)


N’hésitez pas à faire appel à nous si vous êtes concerné par les prochaines commissions consultatives mixtes.


22 février 2017 (Liste d’aptitude exceptionnelle (d’intégration) et tableau d’avancement HC : certifié, PLP, PEPS.)
- 26 avril 2017 (Congé formation et avancement d’échelon des maîtres contractuels).
- 21 juin 2017 (Mouvement 2e degré et avancement d’échelon des maîtres délégués).