Archives pour la catégorie Non classé

Déclaration des élus CFDT à la CCMA du 31 janvier 2019


 Déclaration CCMA

Madame, Monsieur,

Nous sommes donc de retour après les élections de décembre dernier en CCMA,  prêts à assumer ce second mandat. Bienvenue aux nouveaux élus et il n’est presque pas trop tard pour souhaiter une bonne année à tout le monde.

Ces dernières élections ont été  entachées par des incidents ; nous ne nous y attarderons pas ici mais nous demandons qu’une réunion de bilan soit prévue prochainement. Elles ont été également marquées par un fort taux d’abstentions, comme en 2014, ce qui ne peut nous laisser, ni les uns, ni les autres, indifférents. La modalité du scrutin ne suffit pas seule à expliquer ce phénomène, qu’il faudrait analyser.

Nous faisons le vœu que nos échanges et débats soient fructueux et servent les agents que nous représentons en tant qu’organisations syndicales et surtout dans cette instance en tant qu’élus. Nous souhaitons rappeler l’attachement que notre organisation porte à ce lieu qui doit être celui du dialogue social entre les agents représentés par les élus ici présents et l’Etat employeur à travers les représentants du rectorat.

Une de nos revendications porte sur les échanges des maîtres avec leur employeur et nous demandons que les questions des maîtres sur leur salaire, reclassement indemnités ou statut ou toute situation professionnelle soient entendues et traitées dans des délais raisonnables. Chaque maître de l’enseignement privé doit pouvoir s’adresser à l’administration en toute confiance et recevoir une réponse à ses questions. Même si le personnel de la division de l’enseignement privé est diligent, de trop nombreux dysfonctionnements affectent la carrière et la vie des maîtres. Si les enseignants  s’arrêtaient de travailler sur toutes les heures qui n’étaient pas rémunérées ou rémunérées dans des délais inacceptables et au prix de démarches chronophages, il y aurait (et il y aura peut-être tant l’exaspération et la colère s’amplifie) des vacances de service qu’à ce moment on trouverait inacceptables et dont les enseignants seraient tenus pour responsables.

Le mandat quadriennal de cette CCMA s’ouvre dans un contexte social agité et troublé. Dans le champ éducatif, les fameux « Stylos rouges » manifestent des revendications que nous portons depuis des mois. Nous venons avec les deux autres organisations ici présentes plus quatre autres de manifester ce que ce mouvement révèle. Cette large intersyndicale n’est pas fréquente et doit interpeller le Ministre. S’il nous reçoit comme cela nous a été confirmé en CCMMEP, nous aurons l’occasion de préciser les attentes de nos collègues. Les revendications portées par l’intersyndicale concerne les points suivants :

La revalorisation des salaires, le refus d’une 2èmeheure supplémentaire imposée, l’amélioration des conditions de travail, l’équité de traitement entre les enseignants du 1eret 2nddegré, la résorption de la précarité et l’arrêt des réformes en cours qui entraînent des pertes d’emplois et ne prennent pas en compte l’avis des personnels. Nous aurons l’occasion d’y revenir lors de prochaines CCMA, et notamment les questions de pertes d’heures et d’emplois lors du mouvement.

En ce qui concerne l’ordre du jour, nous tenons à rappeler que, suite à l’annulation de la CCMA Hors classe, de nombreux maîtres ont été destitués de leur promotion et nous demandons que leur situation soit examinée particulièrement afin qu’ils ne soient pas victimes de cette erreur de procédure, qu’ils vivent avec un sentiment d’injustice.

Du reste, de nombreuses questions demeurent sur la mise en place du PPCR et nous demandons qu’une réunion puisse se tenir avec les inspecteurs pour préciser de nombreux points qui nous semblent litigieux : Pourquoi des gens ont-ils reçu en décembre leur rendez-vous de carrière ? Quid de l’avancement des personnes qui ne peuvent pas pour une raison ou une autre avoir de rendez-vous de carrière ? Sur quoi les avis sont-ils fondés ? Pourquoi les avis sont-ils parfois impossibles à consulter ? Etc…

Les élus CFDT

 

 

 

 

CCMA DU 31 JANVIER 2019


Nous sommes nombreux à ne pas avoir oublié la bévue du mois de mai dernier où des enseignants ont été » déclassés » en raison de vice de procédure !

9 mois plus tard,  les certifiés promus alors à la Hors classe vont peut-être enfin se voir reclassés !

CCMA du 31 janvier 2019

– Tableau d’avancement à la HC agrégés et liste d’aptitude au grade de chaire supérieure 2018-2019

– Tableau d’avancement à la HC des certifiés, PLP et PEPS 2018-2019

– Tableau d’avancement pour l’accès à la classe exceptionnelle des agrégés, certifiés, PEPS et PLP 2018-2019
– Echelon spécial de la classe exceptionnelle des agrégés, certifiés, PEPS et PLP 2018-2019
– Recours notation
– Révisions des appréciations finales des Rendez-vous de carrière

L’APPLICATION IFEP 2018-2019 A TELECHARGER GRATUITEMENT


La Fep-CFDT est la seule fédération de l’enseignement à proposer une application téléchargeable gratuitement contenant les droits et devoirs de tous les personnels de l’enseignement privé.

Une question sur votre statut ? Une question sur le calcul de votre retraite ? Une question sur vos droits à la formation ?

Consultez notre application en la téléchargeant sur votre téléphone.

La trousse de secours des personnels de l’enseignement privé !

Une rentrée scolaire sous le signe des élections professionnelles


La date retenue pour l’organisation des prochaines élections professionnelles pour les trois versants de la fonction publique est le 6 décembre 2018.

Toutes les modalités seront sur votre boîte académique.

N’oubliez pas de vous munir de votre NUMEN ! C’est un moment privilégié pour agir ! Vos élus ont besoin de votre vote pour poursuivre leur action. Nous déposerons nos professions de foi dans vos établissements. N’hésitez pas à nous inviter à vous rendre visite dans vos établissements. Nous répondrons à toutes vos questions !

 

PREAVIS DE GREVE DEPOSE LE 22 MAI


Communiqué de presse 

 

La Fep-CFDT appelle les enseignants du privé à se mobiliser le 22 mai prochain

La Fep-CFDT avait appelé à la mobilisation le 10 octobre 2017 mais pas le 22 mars dernier escomptant que les discussions ouvertes par le ministre des Comptes et de l’Action publique déboucheraient sur des engagements.

Excepté un rendez-vous salarial programmé pour le mois de juin, à l’issue bien incertaine, aucun autre engagement n’a été pris.

Il est donc nécessaire d’alerter le ministre des Comptes et de l’Action publique et au-delà le Gouvernement sur la situation des fonctionnaires et assimilés.

La Fep-CFDT partage les attentes exprimées par la CFDT Fonctions publiques :

  • Non à une approche uniquement budgétaire de la Fonction publique,
  • Oui à un service public de qualité, garant de la cohésion sociale et accessible à tous,
  • Pour le dégel du point indiciaire, la mise en œuvre du dispositif PPCR conformément aux engagements pris par l’Etat, la revalorisation des carrières et des mesures en faveur de l’égalité professionnelle,
  • Pour un dialogue social de qualité qui tienne compte de la parole des agents.

Ces revendications concernent les enseignants sous contrat qui subissent les mêmes privations que leurs collègues fonctionnaires alors que leur situation est déjà moins enviable :

  • Moins de droits,
  • Beaucoup d’enseignants précaires (maîtres délégués) ou sous-classés (catégories 3),
  • Emploi non garanti…

C’est la double-peine pour les agents de droit public exerçant dans l’enseignement privé sous contrat.

La Fep-CFDT a déposé un préavis de grève auprès du ministère de l’Education nationale et du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. Elle appelle les enseignants sous contrat à manifester le 22 mai au sein des cortèges intersyndicaux.

 

FLASH INFO 


La CCMA du 10 avril 2018

qui devait se prononcer pour l’accès à la classe

exceptionnelle a été reportée à une date ultérieure

(non communiquée).