Archives pour la catégorie Sous contrat – Premier degré

CONGE DE FORMATION


Vous souhaitez candidater pour une demande de formation ? C’est maintenant !

Faites votre demande avant le 09 février 2018 impérativement ! 

Procédure 

  1. Adressez votre candidature par voie hiérarchique avant le 09 février 2017 cachet de la poste faisant foi.
  2. Rédigez une lettre manuscrite argumentée en indiquant la nature de la formation envisagée, sa durée (date du début et de fin) ainsi que le nom de l’organisme qui la dispense.
    Ces demandes doivent être accompagnées l’avis motivé du chef d’établissement. Assurez-vous que cette étape ne soit pas omise !
  3. Joignez vos états de service (modèles de formulaire dans la circulaire ci-jointe).
Vous êtes adhérents du SPEP CFDT, prévenez-nous de votre candidature !

Nous vous tiendrons informés des suites données à votre candidature à l’issue

des commissions :

- Pour le Premier degré (CCMD : le 28 mars 2018),

- Pour le second degré (CCMA : le 16 mai 2018).

Le montant de l’indemnité forfaitaire mensuelle est égal à 85% du traitement brut et de l’indemnité de résidence afférents à l’indice détenu la veille de la mise en congé de formation, et ce quelle que soit la quotité de temps travaillé.

Consultez la circulaire 
 

Se faire rembourser les frais annexes liées aux formations


De nouvelles procédures de remboursement concernant les frais annexes de formation Formiris entrent en vigueur en ce début d’année.

Les frais annexes de départ en formation comprennent les frais de déplacements, d’hébergement et de repas ; le montant du remboursement dépend du statut de l’enseignant, du type de formation et s’il est en poste au moment de l’inscription en formation. Chaque enseignant dispose d’un identifiant –  « Gabriel » pour l’enseignement catholique et FormElie[1] pour les autres réseaux – sous forme d’adresse mail délivré par le chef d’établissement, afin d’accéder au portail de gestion des frais annexes.

Il est arrivé que certains collègues n’aient pas eu connaissance de cet identifiant ; ce pourquoi, la Fep a dénoncé la procédure et en a demandé la révision. Formiris a depuis publié deux guides afin de faciliter la première connexion : le premier pour faciliter l’accès au module de gestion, le deuxième pour récupérer son identifiant.

De même, si le chef d’établissement ne validait pas sous 15 jours la demande de remboursement de l’enseignant, la procédure s’en trouvait annulée. Les revendications de la Fep concernant ce procédé abusif ont été entendues au conseil Fédéral de Formiris au mois d’octobre. Désormais, il n’y aura pas d’annulation de remboursement si la validation sous 15 jours du chef d’établissement n’a pas été transmise.

La Fep a beaucoup insisté sur la nécessité de changer les modalités de remboursement des frais annexes afin qu’aucun enseignant ne soit lésé. Une persévérance récompensée !

[1] Si votre chef d’établissement ne vous le fournit pas, contactez le numéro vert  0800 849 949.

CALENDRIER DES CONCOURS SESSION 2018


Au bulletin officiel n°26 du 20 juillet 2017

 

Est parue la note de service n°2017-125 du 18-7-2017 qui précise les modalités d’organisation, pour l’enseignement public et privé, au titre de la session 2018 :

  • Des concours de droit commun (externes, externes spéciaux, internes, troisièmes concours)
  • Des concours réservés
 NOR MENH1717367N

 

Dates d’inscription

 

Les candidats s’inscrivent par Internet du mardi 12 septembre 2017, à partir de 12 heures, au jeudi 12 octobre 2017, 17 heures, heure de Paris.

 

 

Calendriers des épreuves d’admissibilité

 

Concours de professeurs des écoles

  • premier concours interne et CAER : lundi 19 mars 2018 ;
  • concours externes, concours externes spéciaux, seconds concours internes, seconds concours internes spéciaux et troisièmes concours et CAER correspondants lundi 9 et mardi 10 avril 2018 ;

 

Concours du second degré (enseignement public et privé)

Agrégations :

  • concours externe et concours externe spécial : du lundi 5 au vendredi 23 mars 2018 ;
  • concours interne et CAER : du mardi 23 au vendredi 26 janvier 2018.

Capeps :

  • concours externe et Cafep : jeudi 15 et vendredi 16 mars 2018 ;
  • concours interne et CAER : mercredi 31 janvier 2018.

Capes :

  • concours externe et Cafep : du lundi 26 mars au vendredi 6 avril 2018 ;
  • concours interne et CAER : mercredi 31 janvier 2018 pour les sections documentation et éducation musicale et chant choral ;
  • troisième concours et troisième Cafep : du lundi 26 mars au vendredi 6 avril 2018.

Capet :

  • concours externe et Cafep : jeudi 15 et vendredi 16 mars 2018, à l’exception des épreuves de la section arts appliqués qui auront lieu le mercredi 11 et jeudi 12 avril 2018 ;
  • troisième concours et troisième Cafep : jeudi 15 mars 2018.

CAPLP :

  • concours externe et Cafep : mercredi 11 et jeudi 12 avril 2018.
  • troisième concours et troisième Cafep : mercredi 11 et jeudi 12 avril 2018.

PARCOURS PROFESSIONNELS, CARRIERES ET REMUNERATIONS (PPCR)


La revalorisation salariale liée au PPCR se traduit par une augmentation indiciaire de janvier à mars 2017 pour tous les titulaires.

Accès aux nouvelles grilles et réponse à vos questions.

En parallèle, le point d’indice Fonction publique est réévalué de 0,6 % en février.

Il faudra donc attendre le bulletin de mars pour mesurer complètement le gain de salaire.

Ce gain a été en partie réduit dès janvier par une augmentation de 0,10 % des prélèvements notamment sur les cotisations retraites : difficile donc de s’y retrouver quand on regarde le salaire net !

Celui-ci devrait augmenter entre 15 et 50 € selon les corps et les échelons : un peu plus de 30 € pour un certifié (ou équivalent, PE, PEPS, PLP) au 9ème échelon.

Cette revalorisation ne compense pas les 7 années de gel du point d’indice, mais elle montre qu’il est effectivement possible de mieux rémunérer les enseignants.

La création de la classe exceptionnelle va bénéficier majoritairement aux chefs d’établissements du 1er degré et aux enseignants du supérieur (BTS et prépas) et non aux enseignants investis près de publics difficiles : c’est une transposition au privé décevante pour la  Fep-CFDT.Ifep

CAP SUR LA RETRAITE. LE SAVEZ-VOUS ?


Les maîtres ne disposant pas de tous leurs trimestres pour partir à la retraite au taux plein fin août peuvent demander à partir à la retraite au 1er octobre et à être affectés en surnombre dans leur établissement pendant le mois de septembre.

Ils peuvent aussi demander à cesser leur activité au 31 août pour bénéficier du Retrep (ou Acta) en septembre et liquider définitivement leur retraite au 1er octobre.

Comme les années précédentes, le ministère de l’Education nationale nous a confirmé qu’allait être reconduit le dispositif permettant aux maîtres ne disposant pas de tous les trimestres de partir à la retraite au 1er octobre tout en étant affecté en surnombre dans leur établissement pendant le mois de septembre (ce qui permet de libérer leur poste qui devra passer au Gouvernement de l’emploi.

retraites

PETITION POUR LA CREATION D’UN CORPS DE TITULAIRES REMPLACANTS


Premier degré

 

Pétition titulaires remplaçants

 

La Fep-CFDT revendique la mise en place d’un corps de titulaires remplaçants dans le premier degré. Une pétition destinée à appuyer cette revendication est en ligne et recueille déjà de nombreuses signatures. Le système actuel de suppléances maintient les remplaçants dans la précarité, empêche le départ en formation des titulaires et gène les chefs d’établissement dans l’organisation des temps scolaires. Nous restons déterminés à dénoncer une situation anormale et préjudiciable à tous ! Vous pouvez, par un simple clic, faire entendre votre voix: http://donnezdelavoixavotrevoix.aveclafepcfdt.fr

 

 

REVALORISATION SALARIALE 1er trimestre 2017


Hausse étalée des rémunérations 

La CFDT signataire de cet accord accompagne les adhérents qui souhaitent en savoir plus sur les changements en matière de déroulement de carrière (accompagnement, évaluation) et d’évolution salariale.

Des militants informés sur ces sujets peuvent vous apporter des précisions.

N’hésitez pas à contacter votre syndicat.

             Lors du CCMMEP du 20 janvier, le ministère a informé nos élus de l’étalement de la mise en œuvre du volet rémunération entre janvier et mars.

 

MOIS

2017

Instituteurs PE/PEPS/PLP/

Certifiés

Directeur École/

Agrégés H Ech

Agrégés/

CEEPS/PEGC

JANVIER + 6 points + 6 points 0 point + 4 points
FEVRIER Point d’indice : + 0,6 %
MARS Fin de la bonification indiciaire 2017

(avec effet rétroactif au 1er janvier 2017)

SEPTEMBRE Reclassement dans la nouvelle grille

 

Exemple PE/ Certifié(e)* classe normale 9 me échelon (2 641 € brut)
Janvier + 12 € 2 653 €
Février + 16 € 2 669 €
Mars + 40 € 2 709 € (+ 47 € rétroactivité) = 2 756 €

* + 6 points en janvier
+ 5 points en mars, soit + 11 points d’indice en 2017

COMMUNIQUÉ FEP – ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE : LE CARACTÈRE PROPRE LAVE TOUJOURS PLUS BLANC


En Alsace, le rectorat confirme qu’une journée pédagogique peut être consacrée au seul «projet diocésain», en y rendant obligatoire la présence des enseignants car « en postulant dans un établissement d’un réseau privé disposant d’un « caractère propre », (il) adhère à cette particularité et aux éventuelles contraintes qui s’imposent dès lors à lui dans le cadre du caractère propre. » Or, la seule «eNSEI» liée au caractère propre qui s’impose aux enseignants du privé sous contrat est celle de le respecter. Ils ne sont en aucun cas tenus d’y adhérer ou d’y participer : cela relève de la liberté de conscience de chacun, rappelée dans l’article L 442-5 du Code de l’Education. En Rhône-Alpes, un chef d’établissement donne une consigne pour le moins étonnante à ses enseignants : «les IPR, bien qu’ils soient inspecteurs pédagogiques, sont en panne d’idées surtout en ce qui concerne l’AP et les EPI. (ils) essayent de récupérer un maximum d’idées et de documents… l’an prochain, ils pourront présenter ces initiatives comme étant les leurs …. Lancer une réforme qu’on ne maîtrise pas, prendre les idées chez les autres parce qu’on en n’a pas et revendiquer ensuite ces initiatives est une méthode que j’apprécie guère. Je vous invite donc, si vous les rencontrez, à rester relativement évasifs sur ce que vous faîtes et à donner un minimum de documents.» D’un côté, les représentants de l’Etat bafouent l’esprit de la loi Debré et le code de l’éducation, de l’autre, un chef d’établissement bafoue les représentants de l’Etat … Pour les premiers, un recadrage clair doit être apporté rapidement par le ministère. Pour les seconds, au moment où doit se mettre en place une nouvelle évaluation des enseignants, réalisée pour une part, en  commun  entre inspecteur et directeur, la Fep manifeste sa plus vive inquiétude devant des comportements qui méritent des réponses fermes de la part de l’Enseignement Catholique et un rappel à l’ordre de l’Etat qui délègue aux directeurs une mission de service public. On ne peut en permanence réclamer toujours plus d’autonomie et de liberté au nom du caractère propre, en jetant aux oubliettes la mission de service public confiée et le respect de la liberté de conscience, second pilier de la loi Debré.

Fep-CFDT le 9 Février 2017