MAI 2020

NEWSLETTER DU SPEP CFDT

1er degré

Les personnels du 1er degré ont été appelés à reprendre le chemin de l’école depuis le 11 mai dernier. Cette newsletter a pour objectif de répondre aux questions les plus fréquentes qui nous ont été posées.   

Circulaire-de-reprise (1) 

Vous êtes une personne dite « à risque » (votre état de santé  figure dans le décret) ou vous vivez avec une personne dite « à risque ».
Que faire ?

Procédure :
Demandez une attestation à votre médecin puis rédigez une demande d’Autorisation Spéciale d’Absence (ASA). Remettez ces documents à votre chef d’établissement qui la transmettra au rectorat.
Vous travaillerez en distanciel.

covid-19-attestation-garde-enfant

Vous avez un enfant qui n’a pas l’âge d’être scolarisé : sa nourrice a un arrêt de travail ou sa crèche est fermée. Vous n’avez pas de moyen de garde.
Que faire ?

Procédure :
Demandez à la nourrice une attestation d’arrêt de travail ou à la crèche une attestation de fermeture. Rédigez une demande d’Autorisation Spéciale d’Absence (ASA). Remettez ces documents à votre chef d’établissement qui la transmettra au rectorat.
Vous travaillerez en distanciel.

 

L’établissement dans lequel sont scolarisés mes enfants est fermé.
Que faire ?

Réponse :

Les enfants des personnels enseignants sont prioritaires, au même titre que ceux des personnels soignants. Ils doivent être accueillis comme les enfants de soignants, policiers… Ils peuvent être accueillis dans votre établissement.

 

Le chef d’établissement peut-il modifier les emplois du temps ?

Réponse :
Le chef d’établissement a toute latitude pour modifier les emplois du temps, en revanche, il ne peut pas vous imposer un dépassement des 6 heures journalières.

Par exemple, pour une question d’organisation, si les cours commencent d’habitude à 8h30 et qu’il décide de les faire démarrer à 9 heures, il le peut mais vous terminerez une demi-heure plus tard. Si vous terminez habituellement à 16h30, vous pourrez terminer à 17h00. Attention, cela ne concerne que les établissements sous contrat d’association.

 

Le chef d’établissement peut-il m’imposer des heures de surveillance pendant la pause méridienne ou des heures de garderie avant ou après la classe ?

Réponse :
Le chef d’établissement ne peut en aucun vous imposer des heures de surveillance pendant votre pause méridienne, ni des heures de garderie en sus avant ou après la classe.
Remarque :
Rien ne vous empêche de faire du bénévolat ou de demander à être rémunéré par l’Ogec. Attention, cela ne concerne que les établissements sous contrat d’association.

 

Peut-on m’obliger à recevoir les élèves d’une autre classe ?

Réponse :
Oui, si votre effectif de classe est en deçà de 10 élèves pour une maternelle et de 15 élèves pour une classe primaire et que le protocole sanitaire est respecté, soit 15 élèves pour 50m2.

Si je suis en classe avec un groupe la journée,
dois-je cumuler avec le travail en distanciel le soir ?

Réponse :
Absolument pas ! La circulaire relative à la réouverture des écoles du 4 mai est très claire. Soit, vous êtes à temps complet dans votre classe ; soit, vous effectuez deux jours en classe, dans ce cas vous complétez en distanciel sur les deux autres jours.
« Les professeurs qui assurent un service complet en présentiel dans l’école ou l’établissement ne sont pas astreints à l’enseignement à distance. L’enseignement à distance pour les élèves restés chez eux est assuré par les professeurs qui sont aussi à domicile. Le lien à distance entre élèves et professeurs est défini à l’échelle de l’école ou de l’établissement, avec l’aide, le cas échéant, des autorités académiques. »  Extrait de la circulaire relative à la réouverture des écoles du 4 mai 2020

 

Le maire de la ville n’ouvrira pas les établissements scolaires.
Quant est-il pour les établissements privés ?

Réponse :

C’est le chef d’établissement qui décide de l’ouverture. Il peut ajourner l’ouverture s’il n’a pas tout de suite les moyens de respecter le protocole sanitaire.
Remarque : Le chef d’établissement décide du nombre de jours de prérentrée qui seront nécessaires à la préparation de la reprise : un ou deux.

Qui doit fournir les masques ?

Réponse :
L’Etat fournit les masques : à raison de deux masques par personne et par jour. Le chef d’établissement devra en informer l’IEN s’ils n’ont pas été fournis.

Puis- je faire valoir mon droit de retrait ?

Procédure :
1- Signaler le dysfonctionnement à votre chef d‘établissement.
2- Suivez le protocole suivant :  Droit de retrait

 

 

Si le nombre d’élèves volontaires excède les capacités d’accueil,
qui sont les élèves prioritaires ?

Réponse :
Les enfants de parents exerçant des métiers particuliers – soignants, enseignants, policiers…  doivent être accueillis en priorité. Puis, il faut prioriser les élèves qui n’ont pas pu bénéficier de la « continuité pédagogique ».

 

Laisser un commentaire