SE SYNDIQUER , POURQUOI ? TEMOIGNAGE


Quand le syndicat fait respecter les priorités du mouvement

  1. P, lauréat du CAFEP, est déjà en poste dans un établissement comme délégué auxiliaire. Il croit qu’il peut faire son stage dans cet établissement mais apprend que ce poste est protégé et le rectorat refuse de le nommer. On lui propose un poste dans une académie lointaine, mais ses obligations familiales rendent impossible son déménagement. Il contacte le syndicat au mois d’août pour savoir s’il y a un recours possible. Les élus CCMA demandent au rectorat de relever tous les postes vacants dans sa matière dans l’académie. Le rectorat répond qu’il n’y en a pas. Les élus CCMA découvrent alors à la rentrée qu’un poste vacant est occupé par un délégué auxiliaire. Ils somment le rectorat de nommer M. P dessus. Ce qui est fait finalement quelques jours après la rentrée. Le délégué auxiliaire peut occuper le poste protégé, le lauréat du CAFEP, non. Tout le monde a un emploi.
    Le syndicat a pu faire respecter les priorités du mouvement sans léser personne.

Si vous avez un problème lors de votre nomination au mouvement, contactez le syndicat !

 

Laisser un commentaire